Histoires à succès

Le CAFi vous présente ces personnes venues de loin qui pour des raisons diverses ont fait le choix de venir vivre ici, au Nouveau-Brunswick.

Ces immigrant.e.s possèdent des tranches de vie colorées, intéressantes qui valent la peine d’être entendues. Pourquoi ne pas nous donner, avec cette page, un prétexte au dialogue?

Exprimons par la richesse de notre langue commune toutes nos similitudes, au-delà de nos apparentes divergences.

 

Mehyar Zekaroui

En août 2010, Mehyar Zekaroui quitte Casablanca, au Maroc, pour poursuivre ses études à l’Université de Moncton. Il décroche son Baccalauréat à la Faculté d’Administration en 2014. Passionné de soccer, il intègre « Les Aigles Bleus », la célèbre équipe de soccer de l’Université de Moncton, l’année de son arrivée, en 2010. Il jouera pour eux tout au long de son cursus universitaire.

 

À la fin de ses études, il ne lâche pas le soccer pour autant et pour cause! En janvier 2015, il devient le Directeur technique du club de soccer de Dieppe. Il met alors sur pied un programme de soccer avant et après classe pour les jeunes de la région. Mais son expérience dans le milieu sportif ne s’arrête pas là. Il est également coach pour Soccer N.-B. et assistant coach pour les Aigles Bleus. Il a même obtenu sa licence B, précieux sésame pour devenir coach en soccer au niveau national.

Camille Pluymackers

''Pour moi, le Canada, c’était une évidence depuis des années… il fallait que j’y retourne un jour! Mes parents m’y avaient emmenée quand j’étais petite et étant devenue une grande voyageuse après mes études, j’ai finis par réaliser ce rêve. Ce qui m’a amené au N.-B., c’est l’amour! Alors que je travaillais dans une petite station de ski, j’y ai rencontré un bel Acadien de Moncton et je ne suis jamais repartie depuis cette rencontre. Ce bel Acadien est devenu mon mari depuis et il a très vite adhéré à l’idée de m’aider à lancer mon propre resto ici. Je suis belge, mais je suis originaire d’un petit village Ardéchois (France) perdu dans les montagnes.

Je suis journaliste de formation mais ma passion pour la cuisine a très vite pris le dessus. J’ai appris mon métier aux quatre coins du monde et je trouve que la rencontre de nouvelles cultures est très enrichissante.

Avec mon mari, André, nous avons lancé le restaurant Manuka il y a un an. L’idée était de proposer au public un concept différent proposant une cuisine centrée sur des produits frais, si possible locaux et de saison. Puis pour ceux qui recherche une ambiance et des saveurs « à l’Européenne », ils trouveront leur bonheur chez nous. Nous avons également une belle sélection de bières belges et de bons vins qui s’accordent à merveille avec nos petits plats. Bref, il y a tout ce qu’il faut pour se faire plaisir. Depuis l’ouverture du Manuka, l’accueil du public a été incroyable! C’est ça qui nous donne envie de nous dépasser chaque jour: les commentaires si chaleureux des clients et voire les mêmes têtes qui reviennent si souvent ! Lancer son propre business est une grande prise de risques mais voir que ça fonctionne si bien depuis le début nous laisse penser que c’était une très bonne idée de faire naître le Manuka à Moncton.''

David Shin

David Shin est originaire de Corée du Sud. Il vit à Moncton avec son épouse et son fils. Si sa famille est arrivée à Moncton en 2009, David, lui, a dû retourner en Corée pour reprendre sa formation et ne les a rejoints qu’en décembre 2010.


Au cours de l’été 2010, lors d’une courte période de vacances à Moncton, il a tout de suite réalisé que l’ouverture d’un café serait une bonne idée. Au lieu de créer une nouvelle affaire, il a choisi de reprendre le Café c’est la vie, situé à l’époque dans le centre commercial Highfield. L’ancien propriétaire des lieux l’a alors initié à son nouveau métier.

A la démolition du centre, il a dû trouver un nouvel emplacement dans le centre-ville. À l’époque, ce n’était pas simple : son niveau d’anglais était rudimentaire et il ne parlait pas du tout le français. Pourtant, cela ne l’a pas empêché de remporter de nombreuses récompenses. Grâce aux conseils prodigués par la Chambre de Commerce du Grand Moncton dans son programme de mentorat, David a très vite compris que la clé du succès serait la différenciation. Café c’est la vie ne propose donc pas seulement de la petite restauration mais invite aussi des artistes locaux à se produire chez lui: lancements de livres, concerts et autres événements artistiques sont également au menu!

CONTACT US

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

En cours d’envoi

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?