Projets

Bulletin CAFi+ Décembre 2018

Voici notre magazine mensuel “Le CAFi+” pour les mois de décembre 2018.
Plein d’activités, plein de retours sur évenements et plein d’informations utiles que vous trouverez comme d’habitude entre les pages de votre magazine mensuel.
Pour débuter, voici l’éditorial rédigé par notre directeur général, Neil Boucher:

[ultimate_modal icon_type= »selector » icon= »Defaults-envelope » modal_title= »Bulletin CAFi+ Décembre 2018″ btn_size= »md » btn_bg_color= »#e88940″ btn_txt_color= »#ffffff » btn_text= »Lire la suite » modal_size= »medium » modal_border_style= »solid » modal_border_width= »2″ modal_border_radius= »0″]

Depuis mon dernier message au mois de novembre, plusieurs activités ont vu le jour au CAFi, et ce, toujours dans l’optique d’offrir un meilleur service à nos clients.

De prime abord, nous avons signé une entente de collaboration avec le District scolaire francophone sud (DSF-S).  Cette entente va nous permettre d’officialiser une collaboration qui existait déjà il y a quelques années, et elle ouvre également la porte à des ententes plus ponctuelles entre nos deux instances, notamment les camps de jeunes à l’été, le projet Franco-Jeunes NB, et une nouvelle aventure pour nous, les Travailleuses d’établissement dans les écoles (TÉÉ).

Grâce à une subvention de l’IRCC, nous avons pu retenir les services 1,5 ressources TÉÉ pour travailler dans deux écoles de Dieppe et deux écoles de la région de Shédiac – Beaubassin-Est – Cap-Pelé. Contrairement aux autres projets que nous menons avec le DSF-S qui sont plus souvent que pas axés sur les jeunes, ce projet vise avant plutôt les parents de ces jeunes.  Les personnes retenues pour œuvrer en tant que TÉÉ jouent le rôle de liaison entre l’école et les parents.  Il s’agit de s’assister les parents dans l’inscription de leurs enfants à l’école, de renseigner les parents sur le fonctionnement du système scolaire local, et de s’assurer que les messages de l’école soient reçus et compris par les parents. Les directions des écoles ciblées sont fort contentes d’avoir les employées du CAFi à leur disposition, car il y a un réel besoin. À titre d’exemple, en mars 2019, l’École Donat Robichaud de Cap-Pelé recevra 30 jeunes additionnels issus de familles immigrantes.

Nos chiffres de nouveaux clients sont en train de monter en flèche. L’an dernier, nous avons desservi 289 résidents permanents du 1er avril 2017 au 31 mars 2019 (12 mois). À ce jour cette année (1er avril 2018 au 30 novembre – 8 mois) nous en avons reçu 430. Il va sans doute falloir repenser à nos ressources humaines et financières nécessaires lorsque nous allons déposer nos prochaines demandes de subvention.

Au nom de tous les membres du CAFi, et en mon nom personnel, j’aimerais vous offrir des vœux de paix, de joie et de santé dans cette saison festive. Et nous espérons que 2019 sera couronné de bonheur et de prospérité pour vous et vos familles.

Neil[/ultimate_modal]

Engager les hommes

Le présent manuel de formation a été rédigé par le Centre de ressources et de crises familiales Beauséjour Inc., principal consultant du CAFi (Centre d’accueil et d’accompagnement francophone des immigrants du Sud-Est du Nouveau-Brunswick). Le manuel de formation ainsi que la formation correspondante s’inscrivent dans un projet plus large du CAFi.

[ultimate_modal icon_type= »selector » icon= »Defaults-eye-open » modal_title= »Engager les hommes. » btn_size= »md » btn_bg_color= »#e88940″ btn_txt_color= »#ffffff » btn_text= »Lire la suite » modal_size= »medium » modal_border_style= »solid » modal_border_width= »2″ modal_border_radius= »0″]

  Le présent manuel de formation a été rédigé par le Centre de ressources et de crises familiales Beauséjour Inc., principal consultant du CAFi (Centre d’accueil et d’accompagnement francophone des immigrants du Sud-Est du Nouveau-Brunswick). Le manuel de formation ainsi que la formation correspondante s’inscrivent dans un projet plus large du CAFi, financé par Condition féminine Canada, dont l’objectif est d’impliquer les hommes de tout âge pour que cesse toute violence faite aux femmes.

  Cette formation explique aux participants comment ils peuvent s’impliquer pour résoudre les problèmes de violence faite aux femmes en utilisant l’approche du Spectateur, approche élaborée par Jackson Katz pour le programme Mentors in Violence Prevention Program. Le manuel a été conçu pour former des leaders issus de différentes cultures, qui à leur tour offriront la formation à d’autres hommes de même culture. On y trouve des techniques pour davantage faire participer les hommes ainsi que de l’information sur la violence conjugale, afin de mieux comprendre les dynamiques et de savoir comment intervenir auprès des auteurs d’actes de violence et de leur victime.

  L’inégalité entre les hommes et les femmes est un phénomène que l’on retrouve bien au-delà des frontières du Canada. Cependant, elle se manifeste de façon différente dans les autres cultures. En effet, ce qui est considéré comme étant acceptable au Canada peut être interprété différemment dans d’autres régions du monde. Chaque leader se doit donc d’adapter la formation à sa culture d’origine et d’expliquer la notion d’égalité hommes-femmes tel qu’elle est perçue au Canada.

  Il est important que les collaborateurs qui transmettent la formation aux nouveaux arrivants soient conscients que chaque participant peut être à différent stade du processus d’intégration. La partie suivante sert à expliquer le processus d’intégration des nouveaux arrivants qui est tout aussi important que la formation.

[/ultimate_modal]

[ultimate_modal icon_type= »selector » icon= »Defaults-facetime-video » modal_contain= »ult-youtube » modal_on= »image » btn_img= »1264″ modal_size= »medium » modal_border_style= »solid » modal_border_width= »2″ modal_border_radius= »0″]

[/ultimate_modal][ultimate_modal icon_type= »selector » icon= »Defaults-facetime-video » modal_contain= »ult-youtube » modal_on= »image » btn_img= »1266″ modal_size= »medium » modal_border_style= »solid » modal_border_width= »2″ modal_border_radius= »0″]

[/ultimate_modal]

Héros relations saines

Héros des relations saines : un outil éducatif écrit et illustré par des jeunes immigrants et canadiens du groupe de jeunes du CAFi.
Note : Ce projet a bénéficié d’une subvention du Fonds d’appui pour le développement de la culture entrepreneurial en éducation 2014-2015 géré par Place aux compétences.
 

[ultimate_modal icon_type= »selector » icon= »Defaults-thumbs-up » modal_title= »Héros des relations saines » btn_size= »md » btn_bg_color= »#e88940″ btn_txt_color= »#ffffff » btn_text= »Lire la suite » modal_size= »medium » modal_border_style= »solid » modal_border_width= »2″ modal_border_radius= »0″]

  Héros des relations saines : un outil éducatif écrit et illustré par des jeunes immigrants et canadiens

Note : Ce projet a bénéficié d’une subvention du Fonds d’appui pour le développement de la culture entrepreneurial en éducation 2014-2015 géré par Place aux compétences.

  Inspirés des témoignages d’une victime de violence conjugale et d’une intervenante sociale, 10 jeunes immigrants et canadiens ont décidé de s’engager. Ils ont écrit et illustré les histoires qui se retrouvent dans le recueil Héros des relations saines, publié par le Centre d’accueil et d’accompagnement francophone des immigrants du Sud-Est du Nouveau-Brunswick (CAFi).

  Le recueil est le résultat de deux projets; d’une part, la sensibilisation des hommes et des garçons à la violence faite aux femmes et aux filles (financé par Condition Féminine Canada), et d’autre part, l’engagement du groupe des jeunes du CAFi envers cet enjeu important dans notre province, sans oublier le plaisir de s’exprimer à l’écrit en mettant en avant la langue française.

  Héros des relations saines a également été conçu comme un outil pédagogique pour les enseignants et les intervenants scolaires au sein du District scolaire francophone Sud.

  Chaque jeune a écrit une histoire où un couple de super-héros intervient dans une situation dans laquelle la violence (physique et/ou psychologique) est présente.

  « Tu es en train de la démolir et tu ne le vois même pas. Non seulement tu la détruis intérieurement, mais tu es en train de la détruire physiquement en la frappant comme tu le fais. Tu dois comprendre que ce que tu es en train de faire est mal. Laura, elle, n’arrive pas forcément à le comprendre parce que l’amour qu’elle te porte la rend aveugle et parce qu’elle croit de tout son cœur qu’au fond de toi, tu es toujours la personne dont elle est tombée amoureuse alors qu’aujourd’hui, tu es la personne qui la fait souffrir plus que n’importe qui d’autre au monde. » — Extrait de « La violence, un problème de tous les jours » d’Éméraldine Libert  (élève de 12e année, L’Odyssée)

  Après chacun des textes, des questions sont posées afin de fournir aux lecteurs un support de réflexions multiples. En annexe du recueil, on retrouve des informations et des ressources utiles dans la vie de tous les jours pour mieux comprendre la violence dans les relations.

  À travers cette aventure, les jeunes auteurs ont compris la gravité du problème et l’importance d’agir dans la communauté. Le message, qu’ils veulent essentiellement transmettre, est qu’il n’est pas nécessaire d’avoir des super-pouvoirs ou porter une cape pour être des héros; mais d’être soi-même et d’être bien informé.

  Les jeunes auteurs ont présenté des séances d’information et de sensibilisation à travers des jeux-questionnaires et des jeux de rôles à plusieurs reprises, notamment cet automne, au Salon du livre de Dieppe.

  Les enseignants et les intervenants scolaires, qui souhaitent utiliser cet outil pour aider à sensibiliser les jeunes, peuvent se procurer des exemplaires auprès du CAFi en envoyant un courriel à : famille-ecole@cafi-nb.org

Le CAFi tient à remercier les partenaires suivants qui ont été primordiaux dans la réalisation de ce livre :

Condition féminine Canada

INTER-ACTION : programme de subventions et de contributions pour le multiculturalisme du Canada

La province du Nouveau-Brunswick

Place aux compétences

District scolaire francophone Sud

[/ultimate_modal]

Galaxie

Le Centre d’accueil et d’Accompagnement francophone des immigrants du Sud-Est du Nouveau-Brunswick (CAFi) a été créé afin de répondre à une demande imminente et croissante concernant l’établissement en français des personnes nouvellement arrivées dans la région de Moncton.

De par nos services, nos programmes et nos partenariats, le CAFi contribue donc à leur intégration économique, sociale et culturelle.

[ultimate_modal icon_type= »selector » icon= »Defaults-comments-alt » modal_title= »Galaxie » btn_size= »md » btn_bg_color= »#e88940″ btn_txt_color= »#ffffff » btn_text= »Lire la suite… » modal_size= »medium » modal_border_style= »solid » modal_border_width= »2″ modal_border_radius= »0″]

  Le Centre d’accueil et d’Accompagnement francophone des immigrants du Sud-Est du Nouveau-Brunswick (CAFi) a été créé afin de répondre à une demande imminente et croissante concernant l’établissement en français des personnes nouvellement arrivées dans la région de Moncton. De par nos services, nos programmes et nos partenariats, le CAFi contribue donc à leur intégration économique, sociale et culturelle.

  C’est dans une atmosphère accueillante, confortable, honnête, ouverte et sans jugement que le projet Galaxie a permis aux femmes et aux jeunes filles de nos communautés immigrantes de notre communauté franco-acadienne de conceptualiser et défiler dans des créations personnelles et de leurs pays d’origine.

  Le CAFi est fier d ‘avoir permis à nos deux créatrices, Stéphanie et Cecyl, la mise sur pied du projet Galaxie… le défilé de mode du monde qui a facilité le rapprochement entre les diverses cultures et a participé à l’enrichissement culturel de la communauté. Le CAFi vous offre donc en image, le spectacle digne de ces femmes !

[youtube value= »https://www.youtube.com/watch?v=pTl3Vt_41hw » width= »640px » height= »480px »]

[/ultimate_modal]

[ultimate_modal icon_type= »selector » icon= »Defaults-facetime-video » modal_title= »Video Galaxie » modal_contain= »ult-youtube » modal_on= »image » btn_img= »1122″ modal_size= »medium » modal_border_style= »solid » modal_border_width= »2″ modal_border_radius= »0″]

[/ultimate_modal]

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?