L’organisme

Ancré dans la communauté acadienne et francophone du Sud-Est du Nouveau-Brunswick, le CAFi assure, en français, la pleine intégration des personnes immigrantes.

Mission

Le CAFi est un centre d’accueil et de services francophones à but non lucratif pour les personnes immigrantes. Il contribue à leur intégration économique, sociale et culturelle par le moyen de services, de programmes et de partenariats. Par son engagement, le CAFi facilite le rapprochement entre les diverses cultures et participe à l’enrichissement culturel des communautés. Tous les services sont gratuits pour les personnes immigrantes.

Historique

Les communautés acadienne et immigrante du Grand Moncton, soucieuses d’assurer une pleine intégration des nouveaux arrivants francophones, ont décidé d’unir leurs efforts pour mettre en place une structure d’accueil et d’aide aux immigrants souhaitant s’installer à Moncton. C’est ainsi que l’association a été constituée le 27 octobre 2005.

Le CAFi, anciennement CAIIMM, a longtemps été porté par des bénévoles. L’association possède un bureau fixe avec des employés depuis début 2008.
Immigration, Refugiés et Citoyenneté Canada (IRCC) est le principal bailleur de fonds du CAFi. Néanmoins, le CAFi bénéficie d’autres soutiens gouvernementaux en fonction des projets tels que la Province du Nouveau-Brunswick (Division de la croissance démographique) et Patrimoine canadien.

De plus, de nombreux partenaires communautaires s’associent ponctuellement aux projets du CAFi comme la Fédération des Jeunes Francophones du Nouveau Brunswick (FJFNB), l’université de Moncton Campus de Moncton, le Consulat général de France dans les provinces atlantiques, le Théâtre Capitol, le District scolaire francophone Sud, le centre Métropolis, le Centre culturel Aberdeen, l’office nationale du film (ONF), la Société de l’Acadie du Nouveau-Brunswick (SANB) et les villes du Grand Moncton.

Le nombre d’employés a augmenté progressivement et est aujourd’hui de 11 personnes, épaulées par des stagiaires. En septembre 2011, désirant élargir ses services à tout le Sud-Est du Nouveau-Brunswick, le CAIIMM a changé de nom et s’appelle désormais le CAFi.